Image Image
Photographie
Le monde vu à travers d'un objectif !
TOUS DROITS RESERVES © CLAUDE JUAN 2021
E-MAIL: INFO@MESIMPROBABLESPHOTOS

LES IMPROBABLES RENCONTRES

Interview Robert Yvon  -  Nice-Matin

Comment vous est venue
cette idée originale ?

Je me suis intéressé très jeune à l'histoire de la cité des remparts. J'ai beaucoup photographié la ville dans les années soixante-dix. Et j'ai aussi collectionné des cartes postales la représentant. Je me suis mis, il y a un peu plus de dix ans, à mélanger des images du passé et du présent en juxtaposant sur une vue d'hier, celle d'aujourd'hui. J'essayais de reproduire la prise du photographe de l'époque puis mixer les deux clichés pour en faire qu'un. Ces improbables images ont rencontré un tel succès sur les réseaux sociaux que la médiathèque m'a proposé une première exposition. Je me suis mis à travailler avec des gens connus de la ville pour remplacer des lieux par d'improbables rencontres avec des personnages du passé. 


Qui a été le premier Antibois à jouer le jeu ?

Jean-Paul Veziano, le boulanger. Il s'est montré très intéressé par mon idée. Il m'a donné une vieille photographie où figurait son grand-père. Je me suis mis en situation comme l'avait fait le photographe de cette époque pour recréer la scène. Après Veziano, il y a eu Thierry Maréchal, le petit fils du créateur du grand théâtre de la place De-Gaulle qui occupait l'espace où aujourd'hui se trouve le Monoprix. On s'est contacté. Il m'a envoyé quelques pépites photographies de sa famille. On s'est donné rendez-vous place De-Gaulle recréer l'une de ces images. Sur la photographie il y a un petit garçon qui en fait le père de Thierry. Et puis il y a cette affiche avec Rodolph Valentino. C'est quand même incroyable, non ? 
Bientôt d'autres
Improbables Rencontres