Image Image
Photographie
Le monde vu à travers d'un objectif !
TOUS DROITS RESERVES © CLAUDE JUAN 2021
E-MAIL: INFO@MESIMPROBABLESPHOTOS

RENCONTRE GILLI

Joséphine aida Manou en remaillant les filets de pêche, vendant le poisson et pendant plusieurs années, elle avait travaillé au Port Gallice dès son ouverture.

Une rencontre tout à fait fortuite en 2015 lors d’un vernissage avec Jacqueline Gilli sœurs de Nelly et Aurélia les enfants de Manou et Joséphine. Nous nous revoyons plusieurs fois lors de manifestations à Antibes, elle est très impliquée à la vie Antiboise !
 
Jacqueline a un vrai patrimoine de photos de sa famille, qui me donne l’idée de faire de ces trois personnages un choc des saisons pour une improbable rencontre.
 
2021 - Nous nous retrouvons devant la Porte Marine, il ne fait pas chaud. Elle dit bonjour aux pêcheurs qui se trouvent encore devant leurs étalages. Jacqueline se positionne en regardant légèrement vers le bas, quelques clichés et c’est fini, elle remet vite son manteau…

Il n’y a qu’illusion d’une Improbable rencontre !

69 ans séparent les deux photos.
1952 - Photo devant la Porte Marine c’est le Printemps, Manou et Joséphine GILLI
2021 - Photo entre la Porte Marine et les étalages des pêcheurs c’est l’Hiver, Jacqueline GILLI
GILLI Parents et Jacqueline Signé
Marius Gilli (Manou) après avoir vécu toute son enfance dans le vieil Antibes où il est né « Portail de l’Orme » il s’intéressa dès son adolescence aux bateaux et à la pêche, une passion qui ne la quittera plus.
Bien des années après il devient Patron-pêcheur. Toujours impliqué dans le milieu de la mer, il accepta à la demande de Camille Rayon de s’occuper des premiers bateaux de plaisance arrivés dans ce nouveau port « Le Port Gallice à Juan-les-Pins » Manou fût sous-patron sur l’Amiral de Grasse puis patron des vedettes de sauvetage, Vice-Amiral Barnaud et Notre Dame de la Garoupe. Nous pouvons dire de cet homme, qu’il sauva des vies, avec ses compagnons !   
Joséphine Gilli née CANAPA à Antibes Rue des Ferrailles (Actuellement Rue Paul Bourgarel). Une vie d’enfant et de jeune fille bien remplie.
En épousant Manou, Joséphine entra dans le métier de la pêche aidant de plus en plus son mari. Pourtant son premier métier par passion était la céramique en côtoyant des grands noms comme Marc Chagall, Nicolas de Staël, Jean Cocteau.