Image Image
Photographie
Le monde vu à travers d'un objectif !
TOUS DROITS RESERVES © CLAUDE JUAN 2021
E-MAIL: INFO@MESIMPROBABLESPHOTOS

RENCONTRE VEZIANO

03 Veziano 1977.2019 Signé
Antoine VEZIANO partit pour Gènes en Italie, avec l'armée italienne, puis pour la Russie où il demeura deux ans, allant de villes en villes.
Un beau jour, sur le port de Mourmansk en Russie, Antoine aperçut un bateau avec le drapeau français, et il en fût heureux car cela lui rappelait son pays mais aussi sa fiancée et tous ses amis d'Antibes. Sur le quai, des militaires français et italiens. L'un d'entre eux s'arrêta devant Antoine et lui demanda, tout en le dévisageant avec curiosité :
-  Tu n'es pas d'Antibes, toi ?
-  Oui, répondit Antoine, étonné.
-  Tu as aussi une boulangerie Place De Gaulle ?
-  Oui, mais qui es-tu, toi ?
Le militaire répondit en souriant :
-  Je suis Jean Delfino, j'ai embarqué sur le Quédon, de la marine française, et je te connais car je suis pêcheur professionnel au port de la Salis à Antibes.
Jean fit monter Antoine sur le bateau et lui donna un verre de vin et du pain, symboles de l'amitié.
De retour à Antibes, les deux hommes ne se quittèrent plus. Tous les jours, Jean passait voir Antoine à sa boulangerie rue de la Pompe, dans le vieil Antibes.
Une amitié sans faille unissait les deux hommes, discutant du bon vieux temps et de recettes de cuisine. 
En 1977, le photographe Philippe Bompuis, bien connu des Antibois, immortalise cette amitié devant l'atelier de la boulangerie.
Quelques années plus tard, le petit-fils d'Antoine, Jean-Paul, reprend la boulangerie de son grand-père.
En novembre 2019, je propose à Jean-Paul de prendre part à une improbable rencontre, qu’il accepta bien volontiers en lui demandant de se positionner à un endroit bien précis, de regarder sur sa gauche, en imaginant la présence de Jean Delfino, de mettre sa main droite sur le mur, où se tenait originellement son grand-père Antoine.
A mon tour d'imaginer la position du photographe Philippe Bompuis, au moment de la prise de la photo d'autrefois.
L'émotion est tangible !    Il n’y a qu’illusion d’une Improbable rencontre…
42 ans séparent les deux photos.
Antoine Veziano - Jean Delfino (Photo 1977)
Au centre Jean-Paul Veziano (Photo 2019)